Récupérer l’eau de pluie, mode d’emploi

récupérer l'eau de pluie
5/5 (1 votes)

Avez-vous déjà pensé à récupérer l’eau de pluie ? Si vous voulez économiser de l’eau et contribuer à la protection de l’environnement, c’est une bonne idée ! 

La récupération de l’eau de pluie est une option économique et pratique qui peut aider à réduire votre consommation d’eau, tout en préservant les ressources naturelles.

Avec cette méthode durable, vous pouvez arroser votre jardin et nettoyer votre maison en utilisant de l’eau gratuite et respectueuse de l’environnement.

Partons à la découverte de cette méthode.

A-t-on le droit de récupérer l’eau de pluie ?

Tout d’abord, penchons-nous sur la législation de l’eau de pluie. A qui appartient cette eau, a-t-on le droit de la récupérer et de la stocker ? 

Ça peut paraitre une drôle de question, mais des lois existent à ce sujet et sont très précises. 

Il est autorisé de récupérer de l’eau de pluie pour un usage domestique, à l’intérieur ou à l’extérieur de votre domicile. C’est-à-dire vous pouvez utiliser cette eau pour votre chasse d’eau, mais aussi pour arroser votre jardin ou laver votre voiture. 

L’eau doit provenir d’une toiture et être stockée dans une cuve enterrée ou hors-sol. 

Il est impératif de faire une déclaration auprès de la mairie de votre commune dans le cas où vous raccordez ce système de récupération d’eau au réseau d’assainissement collectif. 

Pourquoi récupérer de l’eau de pluie ?

récupérateur eau de pluie

L’eau est une ressource rare et son prix ne fait qu’augmenter. En récupérant l’eau de pluie, vous allez alors diminuer votre facture d’énergie. 

Si vous avez un jardin, par exemple, les coûts ne sont pas négligeables. Entre les arrosages de pelouse, des plantes, des fleurs et du potager, la facture grimpe vite. Cela est donc une solution pour réaliser des économies facilement.

En plus, l’eau qui sort du réseau, même par le robinet du jardin, est de l’eau potable ! C’est une aberration écologique que d’arroser ses plantations de tomates avec de l’eau traitée. 

Il ne viendrait à l’idée de personne d’utiliser de l’eau de source pour l’arrosage de ses plantes ou de sa pelouse.

Pour résumer, installer un récupérateur d’eau de pluie permet de réduire sa facture d’eau, mais aussi de participer à l’effort collectif pour sauver la planète.

Est-il rentable de récupérer l’eau de pluie ?

Dans l’équation de la rentabilité se trouve différentes inconnues.

  • Le premier facteur à prendre en compte est votre consommation d’eau, la rentabilité ne sera pas la même si vous avez un potager de 300m2 ou si vous n’avez qu’un cactus à arroser.
  • La deuxième chose à prendre en compte est votre région. En effet, le nombre de jour de pluie varie de ville en ville.
  • Le troisième critère à considérer est la capacité à récupérer l’eau de pluie. Plus grande est votre toiture, plus la quantité d’eau de pluie sera récupérée. 

Prenons un exemple pour faire notre calcule. 

Michel a un potager de 50m2, par conséquent il a une utilisation de 1000 litres d’eau par an. A côté de ça il lave sa voiture une fois par mois, et consomme donc environ 2200 litres d’eau supplémentaire. 

Afin de diminuer les arrosages, pensez à pailler votre jardin.

Au final Michel consomme plus de 3200 litres pour l’arrosage de son potager et pour nettoyer son véhicule, ce qui lui coûte, à peu près, 15 euros par an. 

Michel habite dans un région où il pleut environ 1000mm d’eau et il a une toiture de 70m2. Il peut donc récupérer à l’année 70x1000mm soit 70m3 d’eau, ce qui est largement suffisant pour couvrir ses besoins.

La question finale est le prix d’un récupérateur d’eau de pluie, suivant les modèles on peut en trouver entre 50 et plusieurs milliers d’euros. 

Michel pourra donc rentabiliser son achat en 4 ou 5 ans, en plus de faire un geste pour la planète ! On parle évidemment d’une cuve hors sol, qui ne sera pas raccordé à l’intérieur de la maison. Mais sachez que c’est possible, les travaux sont plus lourds, mais derrière vous ne payez plus l’eau des toilettes et de la machine à laver par exemple.

Par ailleurs, Michel peut lire nos 10 astuces pour économiser l’eau du jardin.

Comment récupérer de l’eau de pluie facilement ?

toiture récupérer eau de pluie

Pour récupérer l’eau de pluie, vous devez fixer le récupérateur directement sur une gouttière de votre toiture.

Plus la surface de votre toiture est grande, plus le volume de collecte des eaux de pluie sera élevé.

Si vous avez plusieurs bâtiments, vous pouvez si vous le souhaitez en installer plusieurs.

Il est également possible de réaliser l’installation d’une cuve sous terre, mais il faudra aussi la relier aux gouttières pour récupérer les eaux de pluie.

Lisez notre article sur comment choisir un récupérateur d’eau de pluie pour tout savoir !

Comment faire sans gouttière ?

C’est une opération qui n’est pas évidente. La meilleure astuce serait de mettre une bâche à l’extérieur, et de relever les bords afin que l’eau s’accumule en son centre. Vous pouvez également placer des seaux ou tout autre contenant, mais vous n’allez pas pouvoir récupérer beaucoup d’eau.

Cela peut s’envisager si vous souhaitez une toute petite quantité d’eau pour arroser des plantes d’intérieur par exemple. Mais n’espérez pas récupérer des litres.

Peut-on récupérer l’eau de pluie sur un balcon ?

Si vous n’avez pas de maison, mais simplement un balcon, récupérer l’eau va être difficile, mais pas impossible. 

Il faut accrocher des pots à l’extérieur du balcon, afin qu’ils puissent se remplir d’eau. Installez ensuite un tuyau descendant dans un réservoir afin qu’il se remplisse. 

Vous n’arriverez pas à récupérer beaucoup d’eau de pluie, mais cela sera peut-être nécessaire pour vos besoins.

A propos Nathalie Leclerc 1044 Articles
Nathalie Leclerc est une journaliste spécialisée en santé et médecine, mère de deux enfants et fervente adepte d'un mode de vie sain et écologique. Elle combine son expertise en santé familiale et nutrition avec un engagement pour les produits bio et le ménage écologique, offrant des conseils pratiques et éclairés à ses lecteurs. Sa passion pour un bien-être accessible et durable fait d'elle une ressource précieuse pour naviguer dans les défis de la santé moderne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*